Infos pratiques Montgolfière

TOUTES LES INFOS PRATIQUES SUR LA MONTGOLFIÈRE…

Naviguez au gré du vent et laissez vous porter par la magie du vol en Montgolfière…. une expérience inoubliable

Parmi tous les moyens dont l’homme dispose pour voler, la montgolfière ne cesse de fasciner. Une fois lancés, ces grands ballons d’air chaud peuvent parcourir de grandes distances. C’est le moyen de transport idéal pour faire un voyage tranquille, ou une simple promenade entre terre et ciel.

A SAVOIR

  • Sécurité : le vol en montgolfière est soumis à de nombres règles à respecter pour assurer la sécurité des passagers. Avant d’embarquer dans une montgolfière et s’élancer dans les airs, il faut par exemple faire attention à son habillement. On recommande de manière générale, de porter des vêtements décontractés et confortables. En fonction du temps (car les vols ont lieu en matinée ou en soirée), il faudra en plus porter un gilet de sécurité. Les chaussures à talons sont proscrites, et le port de bottes est fortement recommandé en hiver. Contrairement aux avions, il n’est pas possible d’avoir le mal de l’air dans une montgolfière. La nacelle est stable durant tout le vol, et il est donc inutile de prendre des médicaments à cet effet. Il n’y a aucune possibilité d’avoir le vertige dans ces conditions, et les spécialistes recommandent de ne pas se stresser. Par contre, il n’est pas possible de fumer dans la nacelle. On peut le faire avant ou après le vol, tout en respectant la distance minimale de sécurité entre la nacelle et sa bonbonne de gaz.
  • Saisons pour voler : il est possible de voler toute l’année en Montgolfière. Seules, les conditions météo régulent le vol (pas ou peu de vent, grande visibilité etc..).
  • Coté pratique : les enfants peuvent également voyager dans une montgolfière, à partir de l’âge de 7 ans. Pour les personnes âgées le vol est autorisé à condition que leur état de santé le permette. Les personnes à mobilité réduite doivent être évaluées avant d’embarquer dans une nacelle. En ce qui concerne les femmes enceintes, elles sont interdites de vol dans cet appareil.

LES APPAREILS

Une montgolfière moderne est constituée de trois éléments principaux : l’enveloppe, le brûleur relié aux réservoirs de carburant (du propane en phase liquide) et la nacelle.

  • L’enveloppe : les frères Montgolfier avaient conçu leurs premières montgolfières en papier et en tissu (taffetas de soie), aujourd’hui l’enveloppe est constituée d’un tissu (généralement nylon ou polyester) enduit (polyuréthane, silicone…) destiné à le protéger des rayons ultraviolets et réduire le taux de fuite de l’air chaud. Le dessin de l’enveloppe peut être lisse ou lobé. Dans les deux cas, l’enveloppe est constituée de fuseaux qui sont cousus ensemble. La forme des fuseaux change selon le type de ballon désiré. Le volume peut varier de 250 m3, pour emmener une personne seule dans des conditions météorologiques très favorables, à plus de 24 000 m3 pour les plus grandes, permettant l’emport de 45 personnes. La diminution de température par arrêt d’alimentation en air chaud suffit à atterrir quand il y a peu de vent. Les ballons sont également équipés de systèmes permettant de les vider très vite.
previous arrow
next arrow
Slider
  • Le brûleur : permet le chauffage de l’air dans le ballon. Un ventilateur permet le gonflage de la montgolfière à froid avant de redresser le ballon à l’aide du brûleur. Il est arrimé à la nacelle par quatre cannes qui le supportent et il se situe sous la « bouche » de l’enveloppe en délivrant une longue flamme (3 à 6 m). Il peut être simple ou, plus généralement, double. Le double brûleur permet une plus grande réactivité du ballon car le pilote dispose, lorsqu’il peut en avoir besoin, d’une double puissance de chauffe (ascension plus rapide). Le propane à l’état liquide est contenu dans des bouteilles cylindriques en aluminium (ou acier, plus lourd ; ou encore en titane, plus léger mais très fragile et coûteux), placées dans la nacelle. Il alimente le brûleur à travers des tuyaux en caoutchouc (grâce à la pression du gaz) où il se vaporise dans un serpentin de détente. Le mélange air-propane est enflammé par une veilleuse continue. La longue flamme, juste sous l’ouverture de l’enveloppe, réchauffe l’air contenu dans le ballon, ce qui permet son ascension.
previous arrow
next arrow
Slider
  • La nacelle : elle est principalement en osier ou en rotin, avec bien souvent un plancher en contreplaqué. Beaucoup d’autres matériaux ont été utilisés, mais on est toujours revenu à ces matériaux naturels, qui offrent une souplesse indispensable lors d’atterrissages. Pour embarquer 3 personnes et les bouteilles, la dimension classique est 1,15 m de hauteur, 1,20 m de longueur sur 1,10 m de largeur.
previous arrow
next arrow
Slider

TECHNIQUE DE VOL

Les montgolfières exploitent d’une part le principe d’Archimède et, d’autre part, la caractéristique des gaz selon laquelle le produit de la pression du gaz par son volume est toujours proportionnel à sa température. Ce deuxième principe est décrit par l’équation d’état du gaz parfait. La poussée d’Archimède est la force reçue par un corps plongé dans un fluide (liquide ou gazeux) égale à l’opposé du poids du volume de fluide déplacé de ce corps. Sous l’action de la chaleur, l’air se dilate. Sa masse volumique diminue : donc, à pression constante, l’air chaud prend plus de place pour le même poids, ou pèse moins lourd pour le même volume que l’air froid.

Le poids de l’ensemble {ballon + air} dépend du poids de l’air contenu dans l’enveloppe. Si l’on diminue la masse volumique de cet air, le poids de l’ensemble diminue et le ballon peut « flotter dans l’air », car le poids va devenir inférieur à la poussée d’Archimède qui est une force constante et dirigée vers le haut (poids de l’air déplacé).

La pression atmosphérique diminuant avec l’altitude (d’environ 1 hPa par 28 pieds au niveau de la mer, soit environ 1 mbar par 8,53 m), la masse de l’air déplacé par le ballon se réduit avec l’élévation du ballon. Le point d’équilibre sera atteint lorsque le poids de la montgolfière sera égal au poids de l’air déplacé.

De l’air s’échappe de l’enveloppe du ballon lorsque la pression atmosphérique diminue : le ballon est dit « ouvert » (donc non pressurisé). La direction du déplacement latéral d’une montgolfière ne dépend que du vent dans la zone où elle se situe. Dans certaines conditions météorologiques, le vent en altitude peut être très différent de celui au ras du sol : cette particularité est utilisée par certains pilotes pour atteindre une cible donnée en faisant varier l’altitude de son engin.

INFORMATIONS SUR LA FILIÈRE

Vous rêvez de devenir pilote, ou voulez tout simplement des informations sur les constructeurs : consultez notre page : Filière Montgolfière

PRÊT POUR RÉSERVER UN VOL?

Réservez votre « Bon pour un Vol » ou votre « Coffret Cadeau », à partir de 230 € par personne en cliquant sur le bouton ci dessous…