Infos pratiques ULM Multiaxes

TOUTES LES INFOS PRATIQUES SUR L’ULM MULTIAXES

L’ULM classe 3 dit « multiaxes » est un aéronef léger qui ressemble à un avion. Ce qui le différencie de son grand frère : le poids maxi au décollage (450kg tout compris), l’interdiction au vol de nuit et au vol aux instruments (IFR) et le nombre de places (2 maximum).

A SAVOIR

  • Sécurité : l’ULM Pendulaire n’est pas dangereux à condition de respecter les consignes de base de sécurité : bon entretien et vérification du matériel avant chaque vol, aptitude physique et mentale, analyse préalable des conditions météos, pilotage prudent, …
    Le pilotage d’un ULM se fait également toujours dans l’hypothèse qu’une panne moteur peut survenir à tout moment, cela fait partie du programme de formation. Le pilote est donc entraîné à évoluer dans des conditions telles que le potentiel de plané de son aéronef puisse toujours le ramener jusqu’à un terrain suffisamment accueillant pour qu’il puisse effectuer un atterrissage de fortune.
  • Saisons pour voler : toute l’année. Seules des conditions climatiques très perturbées sont à proscrire pour le vol en ULM. le vol de nuit est interdit.
  • Côté pratique : s’habiller comme pour une journée normale en fonction de la météo du jour. Pensez juste à prendre un appareil photo ou votre téléphone portable et une paire de lunette de soleil « pour ne pas trop en prendre pleins les yeux… ».

LE BREVET ET LES QUALIFICATIONS

En France, pour voler en ULM multiaxes il faut disposer du brevet ULM théorique et d’un brevet pratique délivré par un instructeur habilité. Le brevet théorique est commun aux six classes d’ULM (paramoteurs, pendulaires, 3-axes, autogires, aérostats et hélicoptères). Le brevet pratique n’est délivré que pour une classe. La durée de la formation est environ de 20 heures, elle se déroule en doubles commandes avec un instructeur en place arrière. Le brevet du pilote ULM multiaxes coûte en moyenne 3 000€ et peut se passer en un an ou en accéléré.

  • La formation au brevet d’ULM Pendulaire s’effectue en 3 phases
    • Phase 1, le brevet qui est composé :
      • d’une formation théorique (commune aux 6 classes d’ULM). Vous devrez vous procurer le manuel du pilote ULM pour vous préparer à l’examen organisé par la DGAC de votre région, sous forme de QCM. Au programme : description et caractéristiques, mécanique de vol, caractéristiques des mouvements de l’air et influences sur le vol, météorologie, convection, thermiques, nuages, aérologie, navigation aérienne et la réglementation. Les titulaires des brevets de pilote privé avion, hélicoptère, planeur, n’ont pas à repasser l’examen théorique ULM, il est acquis par équivalence. Néanmoins, il faut mettre à jour ses connaissances en lisant le « manuel du pilote ULM ». Prérequis : Être âgé de 15 ans révolus et obtenir un certificat médical de non contre indication à la pratique de l’ULM (délivré par votre médecin traitant).
      • d’une partie pratique (le vol). Au programme : sécurité, découverte du vol, tenir et modifier une trajectoire, le virage, gestion du vol, le décollage, l’atterrissage, les pannes, virage grande inclinaison, gestion du vent de travers, navigation, etc…La durée de l’apprentissage dépend de chaque élève, de ses aptitudes, disponibilités, assiduité…etc. Il faut en moyenne entre 20 et 30 h de vol pour être « breveté ». Le brevet vous permettra de voler seul à bord soit sur une machine d’école, soit sur votre propre machine.
    • Phase 2, l’emport passagers Multiaxes : sous forme d’un stage ou à la demande et après une expérience suffisante en tant que pilote monoplace, vous passerez à nouveau un examen avec un instructeur ULM, suivant un programme fédéral, afin d’obtenir l’autorisation d’emport d’un passager.
    • Phase 3, la qualification radiotéléphonie en langue Française : cette qualification (Phase 3) est commune à toutes les classes d’ULM.

TECHNIQUE DE VOL

  • L’ULM Multiaxes vole comme un avion. Seul le poids est différent : 450 kg maximum.
  • Il est composé d’une aile principale (haute ou basse selon le modèle), d’une gouverne de direction et d’une gouverne de profondeur
  • Les décollages et atterrissages s’effectuent comme pour un avion de tourisme.
  • Les appareils modernes disposent de tous les instruments nécessaires pour effectuer une navigation : GPS, compas, altimètre, variomètre et bien sûr une radio !

INFORMATIONS GÉNÉRALES ULM

Retrouvez des informations générales sur la pratique de l’ULM : les différentes classes d’ULM

PRÊT POUR RÉSERVER UN VOL?

Réservez votre « Bon pour un Vol » ou votre « Pochette Cadeau », en ULM à partir de 79€, en cliquant sur le bouton ci dessous…